La laisse est-elle rassurante

 

LA LAISSE EST-ELLE RASSURANTE?

 

par France Yorel - photo: CELSIUS Prod

 

"Nous avons l’obligation d’utiliser la laisse dans l’espace public, alors autant en faire un outil de

communication entre notre chien  et nous."



On  attache son chien pour sa sécurité, mais n’est-ce pas un comble ?


Dans son mental, le chien se sent prisonnier et se demande comment il va fuir en cas de danger ?


Avez-vous déjà observé un chien apeuré qui se faufile hors de son collier mal serré ?

 

Le pire, pour notre chien, est la rencontre avec un congénère en liberté alors que lui-même est coincé.


S’il est attaqué, il ne pourra pas s’enfuir, et il le sait.


Affirmer que la laisse est un lien sécuritaire pour l’humain est une certitude, mais qu’en est-il pour le

chien ?


Le chien n’a pas d’autre choix que d’accepter cette contrainte.


Marine dit :

 

« Le chien n'a pas besoin de laisse pour être rassuré. Notre langage corporel est beaucoup plus important.
Par contre, pour nous, humain, elle peut l'être.

Dans tous les cas, l'utilisation de la laisse doit être la moins intrusive et contraignante possible, la plus douce et la plus accompagnante.”


Nous avons l’obligation d’utiliser la laisse dans l’espace public, alors autant en faire un outil de communication entre notre chien  et nous.

Notre chien pourra toujours essayer de nous convaincre de ne pas l’utiliser en faisant ses yeux de cocker

[ j’essaie d’imaginer un rottweiler avec des yeux de cocker… ]


Elle est obligatoire !

 

Cette laisse, cette contrainte, ne devrait jamais être une punition.

 

Nous avons tous en tête l’image du chien prisonnier, attaché à sa niche par  une chaîne. On se demande bien ce qu’a pu faire ce malheureux pour mériter un tel sort.


Certains humains, hélas, considèrent le chien comme un objet, juste utile.


Une laisse reliée à une cabane en bois, laissant le chien dans sa triste solitude est, parmi les pires punitions qui puissent arriver à un chien.

 

Je vous donne cet exemple pour nous permettre de relativiser sur la laisse, cet objet qui nous permet de sortir en compagnie de notre chien aimé, et c’est cela qui compte.

 

Au début de sa vie, le chiot ne voit pas la laisse comme une ennemie, bien au contraire !


Ce bout de corde qui bouge et qui se tend est, pour lui, un jouet fantastique qu’il ne manque pas de mordiller et de tirer.


Pourquoi ne pas tirer proft de ce début de sympathie pour la laisse et en faire un objet ami ?


Le chien s’aperçoit vite, en grandissant,  qu’il est bloqué dans ses mouvements par ce lien, qu’il soit accroché à son harnais ou à son collier.

 

Le chien apprend par comportement/situation.

 

Exemple : il vous montre le placard, vous lui donnez un bonbon. 

 

Pour que la laisse soit perçue comme un événement normal de sa vie, il faut l’assurer que l’effort de la porter lui apporte du plaisir.


Certains chiens apportent la laisse à leur maître quand c’est l’heure de la sortie.

 

Une sortie odorante au parc, même attaché, est agréable pour un chien.

Les chiens de traîneaux jappent d’impatience pendant qu’on les attèle.

 

 L’apprentissage de la laisse est long et demande de la patience.

 Tout comme l’apprentissage du rappel, l’acceptation de marcher en laisse est une question de confiance.


Un chien complice avec son maître acceptera plus facilement d’être relié à lui par une corde.

 

Francis affirme :

 

« Mon teckel n’est pas à l’aise avec les autres chiens. Quand il est en liberté, aucun chien ne peut l’approcher, il court en cercles et sème l’adversaire qui essaie de le rattraper.

Paradoxalement, quand il est attaché, et qu’un chien l’aborde, il est détendu et la rencontre se déroule bien, alors que l’on pourrait pense le contraire.

Le lien qui le relie à moi le met en confiance. »

 

Est-ce que la laisse est la prolongation rassurante de la main pour le chien ?

 

La réponse à cette question ne peut être ni affirmative ni négative, tant les situations, les chiens et les maîtres sont différents.


Pour tenter de répondre à cette question, Celsius Prod a initié un sondage :

 

Pensez-vous que la laisse qui vous relie à votre chien soit le prolongement rassurant de votre main?

 

49% ont voté NON et 51 % ont voté OUI.

 

Radu a une idée bien précise de la représentation de la main humaine :

 

“Tout objet dans une main est automatiquement un prolongement rassurant, oui.

 Je donne juste un exemple, car sur ce sujet, on peut faire une dissertation.
Marcher dans un endroit inconnu pour les chiens et qui fourmille de monde...là effectivement, le se sentira plus en confiance et rassuré par ce lien-laisse’’

 

Radu déclare aussi une chose importante:

 

 “Tout dépend de la manière dont on le tient en laisse et les bases d’éducation.”

 

Effectivement!


Si l’humain donne des saccades sur la laisse ou tire violemment son chien, la laisse ne peut pas être perçue comme un objet rassurant.

 

 Corinne dit :  

 

“Non, la laisse n’est pas le prolongement rassurant de la main. La main c'est pour les caresses et une laisse, ça enlève sa liberté, mais bien obligé pour les promenades. “

 

Philippine pense le contraire de Corinne:

 

“Non, sauf si on part du principe que cette main est là pour le protéger.”

 

 Laura pense également que la laisse n’est jamais rassurante pour le chien:

 

Je pense que non, la laisse est importante pour la sécurité du chien dans certaines situations, comme le bord de route par exemple. Mais il est nécessaire de laisser un chien en liberté lors des grandes balades, pour son bien-être, mais aussi pour améliorer la relation de confiance.”

 

 Charlotte n’est pas convaincue, elle non plus, par l’idée de la laisse rassurante:

 

“Tout dépend du chien !
Mais je ne pense pas.
Un animal reste un animal;
Qui a besoin de s’enfuir par lui-même en cas de danger 
Donc je dirais non.”

 

Même avis pour Madjouline:

 

“Pas toujours rassurant, et ça reste une contrainte pour le chien.”

 

Sucrette fait remarquer que la sérénité du maître, procurée par la laisse, peut être un atout pour les promenades:

 

“Peut être parce que,  justement,  l’humain est plus serein et moins sur le qui-vive ?

Du coup le chien fait sa vie ?”

 

Mais elle dit également que la laisse n’est pas un objet rassurant pour son chien:

 

“Ce n’est pas du tout le cas pour le mien.
Au milieu d’une foule, il est plus à l’aise, soit porté dans son sac à dos adapté, soit en liberté.

Il marche d’ailleurs si près de moi (derrière) que je dois être vigilante pour ne pas lui mettre un coup de pied. 
La laisse le stresse (car forcément courte pour ne pas gêner les gens et créer un accident) car elle limite sa capacité de fuite 
Hors foule, la laisse courte est acquise sans soucis.”


Laëtitia parle de frustration:

 

« Pour ma part cela reste une contrainte que l’on impose à l’animal, même si parfois nous avons l’impression de les protéger des voitures, par exemple. Eux ne possèdent pas cette notion de

« protection ».

Ce que le chien constate, c’est qu’ il y a des choses qui l’intéressent beaucoup de l’autre côté de la route, comme un copain par exemple,  et que son maître l’empêche d’aller voir.  Je pense que le ressenti pour l’animal, c’est de la frustration, ce que l’on peut aisément comprendre.”

 

Caroline aussi, parle de frustration, mais elle relativise avec bon sens :

 

“ Les chiens, à force de vivre avec nous, deviennent comme nous, bourrés de trucs contradictoires pas forcément conscients mais très présents !

J’ai trop envie de manger ce gâteau !..... zut, j’ai encore pris un kg !
J’ai trop envie de courir après ce chat, ce serait si rigolo !

Zut la laisse m’en empêche !


En même temps, la route et les voitures qui passent existent bel et bien , ce qui entraîne un  apprentissage de la frustration.

Mais au-delà de la frustration, à 16 h, il y a une heure trente de balade en libre à pister les odeurs et faire semblant de vouloir attraper les chevreuils !


Enfin je parle pour mon chien et peut être à tort…

Mais quand même, je me plais à croire qu’une heure trente de promenade en liberté chaque jour et un foyer très confortable, beaucoup de rencontres et de balades avec des congénères et une famille humaine aimante, c’est peut être pas si mal.


Enfin moi l’humaine j’y réfléchis quasi chaque jour.”

 

Nelly pense que l’on pourrait faire des robots obéissants de nos chiens pour ne pas utiliser la laisse, mais elle n’en a pas envie.

 

“La laisse est juste pour les dangers en ville et obéir à l’interdiction de laisser son chien sans laisse. Si on apprend à son chien à rester au pied, il reste, mais bon...avec nos chiens de compagnie, on n’est pas la gendarmerie..”

 

 Sandie pense que la laisse est un guide:

 

“Oui rassurant pour moi, pour lui aussi d'être guidé.

 Il marche bien en laisse,  ce n’est pas une contrainte.

Il a fallu beaucoup travailler ce point.

Mais maintenant, quand je vois certains chiens qui tirent à s'étrangler pour sentir ou fuir, je me dis que je n’ai pas tout loupé, même s'il m’est arrivé de faire le drapeau une fois ou deux (rectifié rapidement par du travail). 

J'ai habité deux  ans à Marseille, impossible de le lâcher sans laisse... trop dangereux.... 
Maintenant qu’on est à la campagne, il est lâché très souvent et répond bien au rappel.”



Tous ces témoignages émanent de personnes qui aiment et s'occupent bien de leurs chiens. 


Nous les remercions d'avoir pris la peine d'écrire des commentaires instructifs qui offrent à tous des pistes de réflexion au sujet de la laisse.

 

Nous vous donnerons toujours la parole car LA VOIX DE MON MAÎTRE, C'EST VOUS, avec vos chiens 



EN LAISSE... OU SANS!

 

 

© CELSIUS Prod, SABAM2019

 

 La laisse ne devrait jamais être une punition.

CONTACT US

OUAF.TV

 

Ouaf.TV est une initiative de CELSIUS Prod, société de production audiovisuelle spécialisée dans le documentaire.

www.celsiusprod.be

Brussels

Paris

© Copyright. Tous les droits sont réservés à CELSIUS Prod - SABAM 2017-2022.