Un ou plusieurs chiens

 

UN OU PLUSIEURS CHIENS?

 

par France Yorel - photo: banque d'images CELSIUS Prod

 

 

88 %des personnes ont déclaré qu’elles aimeraient avoir plusieurs chiens.

 (ou qu’elles avaient déjà plusieurs chiens.)

                                  12 % des personnes ont déclaré qu’un seul chien les satisfaisait.

 


 

 On est tenté, quand on a un seul chien, de lui offrir un compagnon de jeux ou de solitude, mais parfois, cela peut tourner au cauchemar.

 

Marie avait un yorshire quand elle a rencontré Fabrice.


Lui avait un berger allemand.


Ils ont présenté leurs chiens l’un à l’autre et la rencontre s’est mal déroulée.


Le berger a voulu en découdre avec le York.


Cela ne posait pas trop de problèmes mais leur relation devenant sérieuse, Marie et Fabrice ont décidé d’emménager ensemble, et là, le cauchemar a commencé.

 

Les tentatives pour que leurs chiens s’entendent ont toutes échouées.

 

Pendant  des années, leurs chiens ont dû être séparés : l’un dans une pièce, le second dans une autre.

Marie et Fabrice prenaient mille précautions à chaque minute de leur vie pour ne pas commettre d’erreurs : les chiens ne devaient jamais se retrouver nez à nez !

 

Des années de galères sans vacances ni week-ends.

 

Beaucoup se seraient débarrassés de leurs chiens, mais eux les aimaient.

 




    Le cauchemar a cessé à la mort du berger allemand.

     

    L’histoire est triste et les amoureux des chiens ne mesurent pas toujours les conséquences en adoptant plusieurs chiens.

     

    Heureusement, la plupart du temps, tout se déroule bien, et avoir un chien supplémentaire est une merveilleuse aventure, mais hélas, personne n’est à l’abri d’un chien qui ne supporte pas ses congénères.


    Le maître en personne peut également faire des erreurs d’éducation sans le vouloir, et le passé du nouveau  chien, ou celui de l’ancien, joue un rôle important dans les ententes canines.

     

    Certaines personnes l’ont bien compris et présentent le nouveau à l’ancien avant de prendre une décision.

     

    Dans un sondage initié par CelsiusProd, à la question: « Si cela était possible, auriez-vous plusieurs chiens ?”

     

    •  88 % des personnes ont déclaré qu’elles aimeraient avoir plusieurs chiens.

     (ou qu’elles avaient déjà plusieurs chiens.)

    •  12 % des personnes ont déclaré qu’un seul chien les satisfaisait.

     

    Mais pourquoi 88% des amoureux des chiens ne peuvent-ils pas se contenter d’un seul ?


    Quel est cet élan qui pousse l’humain à aimer autant les chiens ?


    Quel est le pouvoir du chien ?

     

    Globalement, il existe quatre catégories de personnes :

     

    1. LES PERSONNES NON INTERESSEES
    2. LES PERSONNES INSATISFAITES RAISONNABLES
    3. LES PERSONNES SATISFAITES
    4. LES MORDUES

     

    Voici ces profils en détail.

     

    1. LES NON INTERESSEES

     

    Celles qui accueillent un chien sans s’y intéresser (pour les enfants ou parce que c’est mignon).


    Ces personnes sont souvent vite dépassées car elles ne prennent pas le temps de comprendre leur chien. Ce dernier devient un boulet et il y a de fortes probabilités pour que le chien soit abandonné (les refuges en sont pleins).

     

        2. LES INSATISFAITES RAISONNABLES

     

    Celles  qui ont déjà un chien, voire deux,  et qui leur consacre du temps et un budget.


    Ces personnes ne sont pas totalement satisfaites avec un ou deux chiens.


    Elles aimeraient bien en avoir un ou deux supplémentaires, mais elles craignent de ne pouvoir s’en occuper convenablement pour de multiples raisons. Elles craignent également que les chiens déjà présents en pâtissent.


    Avoir plus de chiens qu’elles en ont déjà est un rêve, et ce rêve leur semble inaccessible, du moins, aujourd’hui.

     

     Isaza fait partie de ces personnes:

     “J'en ai qu'un. Mais clairement, j'aimerais avoir la maison qui correspond, le terrain qui correspond, et le revenu qui correspond, pour pouvoir vivre au milieu de chiens de toutes races.”

     

    A l’image d’Océane qui déclare:

     “J’ai un seul chien, un  golden retriever, mais si je pouvais, j’en prendrais plein

    d’ autres .”

     

    Parfois, les personnes aimeraient un ami pour leur chien, mais sans oser franchir le pas.

     

    Comme Adeline:

    “Deux,  j'adorerais!

    Ou trois, grand maximum. Ça ferait une compagnie animale à mon loulou, un copain de jeux et de balade, mais ça me ferait aussi de la compagnie, des câlins et des bisous en plus.” 

     

    Louise, elle aussi, affiche cet optimisme mesuré :

    J'aimerais en avoir deux ( je n'en ai qu'un pour l'instant, un Sharpei, mais j'aimerais qu'il ait un copain ou une copine et qu'ils jouent ensemble.” 

     

    Quant à Romy, elle estime qu’il ne serait pas raisonnable pour eux d’avoir deux chiens tant qu’ils sont en appartement:

    “Lorsque nous serons en maison, nous prendrons un deuxième loulou. Nous aurons un terrain, donc ils pourront s’éclater dehors !”

     

    Marie Laure, qui a déjà deux chiens, se retient d’en avoir un troisième:

     “Plusieurs.... J'en ai deux et ce n’est que du bonheur. Ils jouent ensemble, se tiennent compagnie lors de nos absence et c'est deux fois plus d'amour à la maison. Si j’en avais les moyens, il y en aurait un troisième.”

     

    Liline adorerait en avoir un troisième mais ses chiens prennent de l’âge et elle sait que cela peut être compliqué:

     “A chaque fois qu'une personne s'interroge sur le fait d'avoir deux chiens, je la préviens que ce n'est pas toujours facile : quand les deux vont bien, c'est super, mais quand l’un des deux est malade, cela devient plus compliqué. Cependant, je suis ravie d'avoir mes deux amours, et des fois, je pense même à un troisième (mais pas raisonnable, car l'un est quand même assez vieux et a besoin de calme), bref, un seul je ne pense plus, je resterai à deux, cela apporte tellement de bonheur !”

     

    Sadie, pour sa part, a deux chiens catégorisés**.

     

    Elle témoigne que ce n’est pas facile tous les jours :

    « J’en ai deux parce que je voulais faire deux sauvetages.

    J’ai la place pour en avoir d’autres mais pas les finances, donc je me contente de deux. »

     

    Sadie aimerait avoir plus de deux chiens, mais son choix est réfléchi car elle préfère s’occuper bien de deux plutôt que mal de trois.

     Ayant des chiens catégorisés, elle sait également que la société ne lui fait pas de cadeau :

    « J’ai cent kilos de chiens qui doivent être de bons toutous si je ne veux pas qu’on me les tue...mais en même temps, ils n’ont pas le droit d aller à la rencontre des autres poilus dans les parcs prévus à cet effet. Ils n ont pas le droit de galoper librement comme les autres... Donc oui, n’avoir que deux chiens, c’est mieux pour eux.Et moi, je suis comblée de les voir jouer ensemble. »

     

    ** (Les chiens possédant une certaine morphologie sont susceptibles d’entrer dans l’un des deux  groupes des “chiens catégorisés”, définis par la loi.

     Le premier groupe , nommé “les chiens d’attaque” concerne les chiens non LOF (livre des origines françaises) qui ressemblent  au Staffordshire terrier, à l’American Staffordshire terrier, au mastiff et au tosa.

     Le second groupe nommé “les chiens de garde et de défense” concerne les chiens de race inscrits au LOF. Il s’agit des Staffordshire terrier, American Staffordshire terrier et  tosa de pure race. Une exception pour le rottweiler qui entre dans le groupe 2, qu’il soit ou non avec LOF.)

     

           3. LES SATISFAITES

     

    Dans les personnes satisfaites, on trouve les 12% qui se contentent d’un seul chien.

    On trouve aussi des personnes qui interagissent dans les 88% des fans de plusieurs chiens mais qui estiment ne pas devoir aller au-delà du nombre actuel d’animaux. Elles témoignent d’ailleurs qu’elles sont disposées à moins sortir ou voyager pour ne pas laisser leurs chiens seuls.

     

    Pour Aurore, qui se classe elle-même dans les satisfaites, avoir deux chiens n’est que du bonheur :

    « Les voir jouer ensemble, c'est beaucoup trop adorable… je ne vois pas trop les contraintes, surtout que mes chiens font moins de 5 kg, donc ils tiennent facilement dans la voiture, ils ne prennent pas de place dans la maison, et ce n’est pas un gros coût en alimentation. Que du bonheur ! J'ai deux chiennes : une spitz allemande et un berger des shetland. J’ai deux chiennes pour qu'elles puissent jouer ensemble et avoir de la compagnie quand on est absent.Le problème, si c’en est un,  c'est qu’une fois qu'on en a deux, c'est pour toujours. On en a perdu une et l'autre a fait une grave dépression avant l'achat de la petite dernière. »

     

    Marie considère ses animaux comme des bébés :

    « Je ne pars pas en vacances tous les ans pour mes chiens et mon chat. Et si je pars, je les emmène avec moi dans la mesure du possible. Il m'arrive de refuser des invitations à manger le soir si je n'ai pas été là de la journée. Mes loulous sont comme mes enfants. Ils passent avant moi. »

     

    Pour Angélique, tout est question d’organisation quand on aime ses animaux :

    « Plusieurs, c'est juste le bonheur de les voir jouer ensemble, se disputer parfois, et c'est des plus gros moments de tendresse ! 

    Je pense que même plusieurs chiens peuvent être très proches de leur maître. Je le vois avec ma tribu, il suffit de prendre du temps pour chaque chien, et aussi prendre un temps pour tous en même temps. Instant solo, instant groupe. »

     

    Monik parle de réconfort et d’une satisfaction personnelle intense :

    « J’ai trois Pékinois et je les adore !

    Ils ne s’ennuient pas, sont toujours ensemble, même si les déplacements sont compliqués et pas toujours faciles à gérer. J’appréhende leur départ et tant que je le pourrai, j’en aurai toujours un car leur présence est un tel réconfort. »

     

    Ioanna, notre poétique multi-propriétaire, sait de quoi elle parle :

    « J'en ai cinq. Mais quand le cycle de la vie les fera passer de l'autre côté de l'arc-en-ciel, je resterai à deux.A plusieurs, ils ont pas mal d'interactions, jouent ensemble, mais il est important de garder des moments séparés pour chaque chien. »

     

     Corinne, pour sa part, met en garde contre le coup de cœur :

    « Nous possédons 2 chiens... Momo un shitzu de 14 ans et Dobby un carlin de 12 ans. En fait, en allant dans une animalerie pour un panier pour Momo qui avait 2 ans à l’époque, nous sommes tombés sous le charme d'un petit carlin qui se trouvait derrière une vitre, là, tout seul... on ne pouvait pas le laisser... notre coeur ne pouvait pas ! Donc, on a fait un autre petit heureux!

    Tous ces bons moments câlins ensemble...

    Pour nous les chiens font partie de la famille. Et nous, ça nous rend heureux de les voir heureux ! Mais il ne faut pas prendre de chien si on ne sais pas assumer... il faut un coeur pour posséder un ou plusieurs chiens !”

     

    Martial s’est limité à n’adopter que des chiens de la même race :

    “Nous avons quatre chiens Shar-Pei à la maison. Tout se passe bien pour le moment. Pas de soucis.”

     

    Mylène parle de dynamique; on est fou de ses chiens ou on n’en a pas:

    “C’est une super dynamique deux chiens !

    Deux fois plus de bisous, deux fois plus d’amour, deux fois plus de bêtises et plus jamais seul !”

     

         4. LES MORDUES

     

    Celles qui font des chiens une passion.

    Elles les élèvent ou les sauvent, ou bien parcourent les expositions et les concours. Elles font aussi du sport avec leurs chiens.

     

     

    Tous les exemples précedents, bien que limités à un échantillonnage certes représentatif, mais pas universel, sont parlants: quand on a un chien par vrai choix, il est difficile de ne pas être tenté d’en vouloir un autre, puis encore un autre.

     

    Mais quelle en est la raison?

     

    La raison est que le chien a un réel pouvoir sur l’humain.

    Il est agréable à caresser, il est beau, affectueux, aimant.

    Il est toujours gai, prêt à suivre, à jouer, à faire plaisir.

     

    Qui mieux que le chien s’intéresse à vous de telle manière?

    N’est-ce pas agréable d’être aimé et écouté?

    Voir son chien heureux ne rend-il pas heureux?

     

    Peut-être le témoignage d' Emeline répond-il en partie à ces questions.

     

    Elle-même se définit comme une maman chien:

    “Nous avons deux chiens: dogue argentin et Jack Russel.Mon compagnon avait le Jack quand je l’ai rencontré, et moi, ma doguette.Si j’avais plus de place, j’en prendrais un troisième.

    Avant de rencontrer mon compagnon, j’en voulais un second pour que ma doguette ait un copain...

    J’adore les observer! J’ai tant appris à leur contact.

    Je suis une maman chien!”

     

     Edouard a, pour sa part, résumé en une phrase nos longues interrogations, et quand on lui demande pourquoi plusieurs chiens, la réponse fuse sans attendre:

     

    “Parce que c’est merveilleux, il n’y a même pas à expliquer!”

     

    Les chiens vont toujours à l’essentiel… si nous en faisions autant?

     


    © CELSIUS Prod, SABAM2019

     

     

     

    Les chiens aimés procurent du bien-être aux humains.

    LES TROIS CHIENS DE LILINE

    CONTACT US

    OUAF.TV

     

    Ouaf.TV est une initiative de CELSIUS Prod, société de production audiovisuelle spécialisée dans le documentaire.

    www.celsiusprod.be

    Brussels

    Paris

    © Copyright. Tous les droits sont réservés à CELSIUS Prod - SABAM 2017-2022.